L’IA et la robotique, des menaces ou pas pour l’emploi ?

Depuis quelques années, une question assez pesante pèse sur le marché de l’emploi : les hommes seront-ils bientôt remplacés par l’IA et des robots ? En effet, avec les avancées technologiques, on voit de plus en plus l’apparition de machines que l’on peut qualifier de plus économiques et plus performantes. La présence de ce nouveau type de main-d’œuvre sera ou pas une menace pour les travailleurs humains ? Quelques éléments de réponse dans cet article.

Les sources probables d’inquiétude

Plusieurs raisons peuvent être à la source de l’inquiétude plus ou moins générale sur la question où des millions d’emplois seraient menacés ou non par la robotique et par l’IA. Mais la principale serait sûrement l’appréhension de la nouveauté et des avancées technologiques qui se présentent comme décisives. Bien que ses derniers soient effectivement à l’origine du progrès technique, la peur d’une certaine instabilité est toujours au rendez-vous. D’ailleurs, certaines créations techniques, on l’a vu, ont fait disparaitre certains métiers. Cependant, ce que l’on a tendance à oublier, c’est qu’une telle situation a généré d’autres besoins, spécialités et compétences, qui nécessitent de nouveaux profils sur le marché du travail.

Quels types d’emplois sont menacés ?

Selon une étude, 9 à 14 % des emplois de certains pays seront totalement robotisés. Mais il faut tout de même préciser qu’on parle ici de métiers pas ou peu qualifiés, peu rémunérés, et routiniers. L’analyse a également avancé que l’impact selon les pays devrait être différent en fonction du nombre de ce type d’emploi présent dans chacun d’eux. Ce que l’on sait actuellement, c’est que le secteur de la production sera le principal concerné. Mais pas uniquement, car les métiers de service tels que la banque, l’assurance ou encore les emplois dans le domaine juridique sont déjà touchés. Cela signifie que l’automatisation a même un impact chez les professions que l’on pensait sécurisées.

Toutefois, il faut savoir que les experts en économie ne sont pas tous d’accord sur le type et le nombre d’emplois touchés par la robotisation et l’intelligence artificielle. Selon les chercheurs, les chiffres peuvent aller de 5 à 30 %. Dans des cas spécifiques par exemple, il s’agit de disparition totale du métier, dans d’autres par contre, on parle plutôt d’une transformation décisive. D’ailleurs, cela est une tendance qui prévaut sur l’ensemble des métiers, notamment au niveau du numérique et de l’informatique. Ce que l’on peut affirmer néanmoins, c’est que la montée en puissance de la robotique et de l’intelligence artificielle impacte plus précisément les tâches à réaliser plutôt que l’emploi en lui-même.

Les métiers fortement en sécurité

Bien que l’IA et la robotique soient de véritables innovations, ils ne peuvent surpasser la main-d’œuvre humaine dans certains types de travail. On peut par exemple parler des métiers qui nécessitent la manipulation de très petits objets dans des situations très difficiles. Il y a également les emplois liés à l’intelligence en rapport à la création qui demandent le fait de trouver des solutions originales, comme dans le domaine artistique entre autres. Enfin, la robotique n’aura pas sa place dans les métiers qui ont besoin d’une intelligence sociale, la négociation et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *